Designed by vectorjuice / Freepik

Comment faire un inventaire d’interface ?

L’inventaire d’interface consiste à lister tous les éléments qui la composent afin de soulever les problèmes d’ergonomie et optimiser son UX.

L’inventaire d'interface consiste à décomposer tous les éléments constituant une page web : les entêtes, les menus, les icônes, les boutons, les images, les vidéos, les carrousels, etc.

Le terme “inventaire d’interface” a été forgé par Brad Frost. Ce concept s’apparente à l’inventaire de contenu. A la différence que ce dernier consiste à arpenter tout le contenu du site web, par contre, l’inventaire d’interface concerne uniquement les éléments d’une interface web ou mobile.

Cet audit est utile en cas de refonte ou d’optimisation des fonctionnalités du dispositif digital. Il permet de cerner les problèmes d’utilisabilité qui limitent la performance d’une interface utilisateur.

En quoi consiste l’inventaire de l’interface web ?

L’inventaire d’interface web est une méthode d’évaluation UX qui permet de constituer une vision détaillée et complète sur les qualités et les défauts de l’interface digitale.

Il s’agit d’une méthode d’analyse centrée utilisateur qui évalue l’ergonomie d’une interface. Elle est appliquée d’une manière objective sur les différents systèmes interactifs, tels que les sites web, les applications mobiles ou les logiciels SaaS, tout en se référant aux normes ergonomiques en vigueur.

L’interface utilisateur constitue le moyen de communication entre l’utilisateur et le système. C’est aussi l’outil qui véhicule les valeurs de l’entreprise à son audience. Donc, réaliser cet inventaire permet de mettre à table tous les éléments de l'interface et d’effectuer toutes les comparaisons et les analyses nécessaires pour contrôler la santé de ce dispositif.

Voir cette interview de Carine Lallemand, Chercheur en psychologie et ergonomie des IHM à l'Université du Luxembourg sur l’évaluation ergonomique.

Comment réaliser un inventaire de l’interface web ?

Voici les principales étapes pour effectuer l’audit d’interface :

  • Capturer les différents éléments de l’interface web, en partant du plus petit détail au plus grand.
  • Choisir l’outil adéquat pour traiter les captures prises, à l’exemple de PowerPoint ou Keynote. Il est aussi pertinent de les classer selon des catégories telles que : Call To Action, navigation, texte, médias, etc. Cela permet d’identifier les parties redondantes, homogènes et celles qui présentent une certaine inadaptation à l’interface.
  • Cette catégorisation identifie les éléments qui peuvent être intégrés dans le cas de création d’un système modulaire qui repose sur la réutilisation des composants.
  • Prendre des échantillons de couleurs pour déterminer les couleurs à ajuster, afin d’optimiser l’esthétique de l’interface.
  • Documenter les captures réalisées à l’aide des croquis et des tableaux pour synthétiser fidèlement ces images et formuler des recommandations instructives.
  • Établir un rapport de restitution complet qui détaille les observations réalisées par l’évaluateur.
  • Discuter le rapport de l’inventaire avec le client, y compris les fonctionnalités de l’interface, les différentes conventions de dénomination, les plugins, les bibliothèques de composants, etc.

Utiliser des outils pour les évaluations expertes - Interview avec Franck Ferront

Capian : le moyen requis pour un inventaire d’interface complet

Capian est l’outil tout-en-un pour optimiser le processus d’évaluation d’interface et fluidifier les échanges entre les collaborateurs à distance.

Capian apporte une nouvelle approche pour évaluer les interfaces utilisateur d’une manière plus aisée et plus structurée, en offrant ces avantages :

Capture facile de l’interface

Lors de la navigation sur un site ou une application mobile, l’évaluateur peut prendre des captures à travers l’extension chrome et sans avoir besoin de quitter l’application. Ces captures aident considérablement l’évaluateur à repérer facilement les problèmes d'utilisabilité de l’interface.

Les captures prises seront enregistrées dans le rapport de l’évaluateur sur Capian.

Ressources centralisées

Toutes les ressources sont centralisées dans un même endroit, qui est accessible à tous les collaborateurs. Ces derniers peuvent :

  • Réaliser leur rapport d’inventaire et l’éditer, à tout moment, en mettant des annotations, marquant les détails les plus importants, ajoutant des remarques, ordonnant et filtrant les problèmes d’utilisabilité soulevés. Ce travail offre un rapport d’inventaire organisé et parfaitement compréhensible par les autres collaborateurs. Capian assure aussi une meilleure interopérabilité en offrant la possibilité d’importer des captures à partir d’autres outils externes. L’évaluateur peut ainsi compléter son rapport par les éléments manquants, sans avoir besoin de les re-capturer.
  • Simplifier et optimiser la révision des interfaces web, ce qui aide à corriger les défauts d’utilisabilité plus rapidement et créer ainsi une meilleure expérience utilisateur.
  • Établir un ordre de priorité entre les révisions d’interface, afin d’optimiser la planification du processus d’évaluation.
  • Élaborer les inventaires dans les délais et augmenter leur crédibilité auprès de leurs clients. Ce qui renforce la confiance de ces derniers dans leurs services.

Gestion facile du rapport et du projet d’inventaire

Avec Capian, l'évaluateur peut créer facilement son rapport d’inventaire et gérer aisément son projet.

Voici les tâches qu’il peut réaliser :

  • Catégoriser ses captures à l’aide de critères et tags.
  • Ajouter les annotations et les recommandations relatives à chaque constat.
  • Classer son rapport d’évaluation dans son projet et le mettre à jour en cas de besoin.
  • Partager son rapport avec son équipe à l'aide d’un lien privé avec un mot de passe, pour en discuter via le système de commentaire intégré.
  • Exporter le rapport d’inventaire en format PDF ou PowerPoint.
  • Organiser et ordonner son projet selon le système de versionning.
  • Contrôler l'accessibilité à son projet. L’évaluateur peut limiter l'accès à ses projets et les mettre en lecture seule, afin d’interdire leur modification par ses collègues.
  • Rechercher et trouver rapidement un projet donné, à l’aide des filtres fournis par l’outil.

Synchronisation entre les membres de l’équipe

L’outil Capian garantit une meilleure cohésion entre les collaborateurs, à travers sa plateforme centralisée qui assure une collaboration conviviale entre les acteurs du projet . Les membres de l’équipe peuvent :

  • Inviter leurs collègues ou clients pour participer au projet. Ces derniers peuvent ajouter leurs propres captures, ajouter leurs commentaires, décortiquer les projets et communiquer en temps réel. C’est une solution efficace pour substituer les mails et les longues réunions qui compliquent souvent le processus de travail.
  • optimiser la gestion de l’équipe en adressant les bons accès aux bons utilisateurs.

Options supplémentaires

Capian offre d’autres fonctionnalités intéressantes, à l’instar de :

  • des options de personnalisation. L’évaluateur peut adapter son rapport à ses préférences. De plus, il peut classer ses captures selon des critères et des tags personnalisés. Sinon, il peut utiliser des critères UX standards, tels que ceux de Bastien et Scapin, ceux de Jakob Nielsen ou encore ceux d'Amélie Boucher, tous disponibles par défaut dans Capian.
  • Des notifications qui notifient l'évaluateur dès que l’un de ses collègues ajoute une capture dans son rapport ou lui envoie un commentaire.
  • L’application mobile Capian, qui est disponible sur Android et IOS.

Comment évaluer l'UX avec Capian

Pourquoi réaliser un inventaire d’interface ?

L’inventaire d’interface est une solution profitable pour renforcer la performance de ce dispositif et de tout le site ou l’application en question. Cet audit est utile pour :

  • Assurer une expérience utilisateur optimale (quel que soit le support utilisé : desktop ou mobile), avec une interaction fiable, une navigation fluide et intuitive, un contenu lisible et facilement compréhensible.
  • Créer une interface utilisateur interactive, ergonomique et conviviale.
  • Optimiser l’utilité, l’utilisabilité, l’accessibilité et l’impact émotionnel de l’interface ihm.
  • Améliorer l’architecture de l’information.
  • Augmenter le niveau d’engagement de l’utilisateur qui entraîne consécutivement une amélioration dans le taux de conversion et dans le classement du site sur les résultats de recherche.
  • Évaluer la cohérence entre les composants UI de l’interface, en ce qui concerne : le style graphique, les couleurs, le style typographique, etc.
  • Préciser les causes qui font réduire l’efficacité de l’expérience utilisateur : une navigation déroutante, un bouton non fonctionnel, un temps de chargement long pour certains éléments UI.
  • Identifier de nouvelles fonctionnalités et opportunités d’optimisation innovantes.
  • Construire des modules de composants qui rassemblent un ensemble d’éléments UI. Cela prépare la voie à la constitution de guides de style nécessaires pour le design atomique ou le Design System du dispositif.
  • Consolider le travail de l’équipe prenante autour d’une source unifiée de composants UI, qui est partagée par tous les collaborateurs. Ce qui assure une meilleure agilité et coordination entre les membres de l’équipe.
  • Identifier les ressources nécessaires matérielles et immatérielles pour réaliser une refonte ou une rénovation de l’interface utilisateur. Cela concerne aussi l’aspect responsive de l’interface. En effet, l’inventaire permet de repérer les pages qui sont faciles ou difficiles à convertir en des éléments responsives.
  • Optimiser les choix de conception. L’audit d’interface aide à réaliser des décisions délibérées concernant les éléments à ajouter ou à supprimer. Le but est de perfectionner les interactions avec l’interface IHM et d’augmenter la satisfaction de l’utilisateur.

Conclusion

L'inventaire d’interface est très efficace pour identifier les incohérences entre ses éléments et relever les problèmes d’ergonomie qui constituent des freins à une bonne expérience utilisateur.

Lister tous les composants d’une interface IHM offre à l’équipe prenante une vision globale sur sa structure et sur la hiérarchie de ses éléments. Ce qui l’aide à déceler plus rapidement les défauts d’utilisabilité et les optimisations potentielles à réaliser.

Donc, l’objectif le plus important de l’interface utilisateur est de gagner la satisfaction de l’utilisateur, à travers une agréable UX. Il existe certains outils performants qui consolident ce processus d’évaluation, à l’exemple de Google analytics.

Google Analytics est parmi les outils intéressants pour réaliser une meilleure User Experience Optimisation (UXO), à travers certains indicateurs éminents comme les impressions, le taux de clic et le taux de rebond. Ces KPIs mettent en lumière les pages engageantes qui génèrent plus de conversions et les pages les moins intéressantes, qui repoussent l’internaute.

Contactez-nous pour plus d'informations.

❤️ UX, pour un avenir meilleur tourné vers les humains

Laure Gabrielle

Commentaires

Prêt à simplifier votre processus d’évaluation d’interface?

Essayez Capian gratuitement