L’importance des tests utilisateur et de toujours revenir à la base lors de l’évaluation d’interfaces - Interview avec Jean-François Nogier

Dans cette entrevue, Jean-François Nogier, président et fondateur de l’agence conseil UX Usabilis, nous parle de l’importance de mener des tests utilisateur et de toujours revenir à la base lors de l’évaluation d’interface. Les critères ergonomiques ne sont qu’une ligne directrice car après tout, si les devices sont en changements perpétuel, les humains eux ne changent pas. Suivez Usabilis sur Twitter. Merci Jean-François !

Dans cette série de billets, nous interviewons des professionnels à propos de l'importance de faire des évaluations d'utilisabilité, des audits ergonomiques et des évaluations expertes.

J'ai cru comprendre que vous veniez du côté "technique" des interfaces. De quelle façon votre profil technique vous a-t-il aidé et permis de vous démarquer ? Pourquoi devrait-on collaborer entre disciplines complémentaires (IHM, ergo/psycho, designers, etc.) ?

Je ne sais pas si mon ‘profil technique’ m’a aidé, j’ai aussi un autre profil plus littéraire et je me suis toujours intéressé aux sciences humaines et à la psychologie. Je travaille dans l’UX depuis de nombreuses années. J’ai fait partie des premiers à introduire les méthodes UX dans le développement logiciel de systèmes opérationnels, chez Thales en particulier. Je pense que si je l’ai fait c’est parce que j’avais le double profil : à la fois technique et sciences humaines.

En fait, c’est le propre de l’UX que d’être à l’interface de ces deux domaines. Une collaboration efficace entre ces disciplines complémentaires que sont le logiciel, le design, l’ergonomie, la psychologie, mais aussi la sociologie, est essentielle pour concevoir une expérience utilisateur de qualité.

Discuter de l'origine de votre "check list", de comment vous l'avez définie et comment elle évolue avec l'avancée des technologies et des modes ?

Nous avions effectivement construit une check-list spécifique au web que l’on trouve dans les éditions précédentes du livre « UX Design et Ergonomie des interfaces ». Cette check-list avait été construite de manière empirique en s’appuyant sur les résultats des expérimentations que l’on trouve dans la littérature. Mais au final, elle s’est avérée trop spécifique et pas toujours adaptée aux évolutions du domaine : le responsive, les progressive web apps, etc. C’est pourquoi nous l’avons retirée de la 6ème édition.

Maintenant, nous travaillons uniquement avec les critères ergonomiques de Bastien & Scapin. Ces critères s’avèrent finalement les mieux adaptés à tout type d’interface et donc plus efficaces.

Quelle est la différence entre votre checklist et les "critères" plus traditionnels comme ceux de Bastien & Scapin, heuristiques Nielsen, etc. ? Est-ce un usage plus "appliqué" pour la réalité terrain ?

Les critères ergonomiques de Bastien & Scapin sont généralistes. Ils ne dépendent pas de l’interface proprement dite car ils s’appuient sur l’usage, sur la perception de l’interface par l’utilisateur. Les fondements des critères de Bastien & Scapin sont les processus perceptifs et cognitifs de l’individu lorsqu’il se sert d’une application.

Au final, les interfaces peuvent évoluer, mais l’être humain reste le même. C’est pour cela que les critères ergonomiques nous fournissent une base stable et homogène pour évaluer tout type d’application quel que soit leur contexte d’usage.

Quelle place faites-vous à l'évaluation d'interface dans votre pratique professionnelle chez Usabillis (formel ou informel) ? Comme toute méthode UX, elle a probablement connu des évolutions avec l'avancement des technologies. Comment votre pratique d'évaluation a-t-elle évoluée au cours des années ?

Chez Usabilis, nous sommes spécialisés dans la conception des interfaces pour les applications professionnelles. Nous pratiquons donc de moins en moins des évaluations seules. L’évaluation ergonomique nous sert de point de départ lors de la refonte de l’interface, pour partir dans la bonne direction afin de reconcevoir l’interface et améliorer l’expérience utilisateur de l’application.

Plutôt que l’évaluation experte, nous préférons les tests utilisateurs. Nous réalisons des tests utilisateurs entre chaque phase de conception. Toutes nos maquettes sont testées à plusieurs reprises par un panel de véritables utilisateurs de l’application lors de la phase de conception. C’est notre secret de fabrique et c’est la raison pour laquelle les utilisateurs apprécient autant les interfaces que nous concevons.

Un autre secret : nous n’effectuons jamais de pseudo-tests utilisateurs avec l’équipe de conception ou les développeurs, c’est la meilleure façon de partir dans la mauvaise direction et de devoir tout recommencer une fois que l’application est mise en ligne !

Vous êtes un des pionniers du UX en France, comment trouvez-vous que l’UX a évolué depuis la fondation d’Usabilis ?

Oui, l’UX a profondément évolué depuis la création d’Usabilis. Auparavant, nous concevions des écrans, maintenant nous concevons une expérience utilisateur (UX). La notion de support (écran ou autre interface digitale) est en train de disparaître au profit de l’expérience en elle-même.

A la fondation d’Usabilis, nous intervenions principalement sur la conception des écrans (IHM), des interfaces digitales. Maintenant, les interfaces digitales (qui ne sont pas toujours des écrans, d’ailleurs) sont plurielles. L’utilisateur ne se sert plus d’un seul et unique device, il interagit en mobilité, utilisant le device le mieux adapté au contexte : smartphone en mobilité, ordinateur au bureau, tablette dans le salon, etc.

La conception d’un service digital ne peut donc plus s’appuyer sur un seul device ; on ne conçoit pas pour un device unique, on conçoit une expérience globale qui va s’instancier sur différents devices selon le contexte. Nous sommes devenus des concepteurs d’expérience utilisateur (UX designers). Nous ne concevons pas seulement des interfaces, mais bien globalement un service.

Merci Jean-François!

Commentaires

Prêt à simplifier votre processus d’évaluation d’interface?

Essayez Capian gratuitement