StartupStockPhotos via Pixabay

Nous, ces introvertis de designers UX.

Les designers UX extravertis se mettent sur le devant de la scène. Ils essaient d’attirer les lumières vers eux : ils parlent fort pour défendre leurs attitudes, ils conduisent des débats, etc. Leur goût d’animation développé est très adapté pour des actions commerciales.

Par contre, après plusieurs années de collaboration avec ces profils, je me suis rendue compte que les UX designers introvertis représentent le maillon central de la coordination entre les équipes prenantes et ce sont eux qui assument une grande responsabilité pour comprendre les besoins des utilisateurs pour réaliser de meilleures interfaces homme-machine (IHM).

L’UX designer : un profil extraverti ?

Je voudrais mettre en exergue la vision et la méthode de travail de certains designers UX qui ne travaillent pas sur un design orienté utilisateur, mais plutôt sur une conception qui se concentre sur leurs visions et idées. Je vise ici le designer extraverti. Ce professionnel se met à la place de l’utilisateur final, pour exprimer ses attentes et ses croyances, à lui-même.

Néanmoins, cela se contrarie avec les principes de l’approche centrée utilisateur (user-centric) de l’UX design, qui a pour objectif de se baser sur les attentes et les besoins des utilisateurs cibles. Le but ici est d’introduire la dimension humaine dans le processus de conception, pour personnaliser au maximum l’interface digitale et l’adapter au contexte d’usage prévu.

L'humanisation de l'interface devient une composante essentielle pour faciliter l’échange avec l’interface homme machine et augmenter la performance du système interactif. Grâce à l’humanisation, le parcours de l’utilisateur sera plus clair, souple et convivial. De sorte qu’elle lui épargne le temps et l’effort d’apprentissage de la manipulation du dispositif.

Les vrais designers UX sont véritablement des introvertis, car leur but ultime est le succès du projet. Ils s'approprient le projet et s’y immergent profondément, dans l’objectif de rendre les utilisateurs plus satisfaits et moins crispés lors de leur dialogue avec les systèmes interactifs (avec lesquels ils travaillent de 7 à 8h par jour ou même plus).

Le vrai UX designer n’a pas besoin d’être inondé de plusieurs stimuli pour réaliser un travail de qualité. Cela limitera le potentiel de son esprit critique et l’efficacité des solutions d'optimisation qu’il peut proposer.

Le véritable UX designer : un profil introverti

Mon expertise et les interactions avec les différentes équipes du projet m’ont permis de voir plus clairement les choses. Nous considérons que les UX designers extravertis sont eux qui pilotent les projets et sont responsables d’une excellente expérience client numérique. Toutefois, ce n’est pas vrai.

Il est exact que nous, les designers UX introvertis, ne crions pas fort et nous ne cherchons pas à décrocher des mandats et des missions de grande envergure. En revanche, nous assumons des responsabilités très importantes silencieusement.

Le concepteur UX introverti correspond à ce profil :

  • Il place l’utilisateur/client au centre de sa conception
  • Il doit faire preuve d’une grande emphase pour satisfaire les exigences de l’entreprise. Certaines enseignes cherchent l’efficacité à tout prix et demandent aux concepteurs UX de réaliser certaines tâches qui dépassent parfois leur périmètre de fonctions. Cependant, ces tâches peuvent être automatisées pour laisser les UX designers se concentrer sur leur cœur de métier.
  • Il est très humble et se comporte avec beaucoup de modestie avec ses collègues et ses clients.
  • Il s’adapte rapidement aux nouvelles tendances UX design et les changements brusques qui peuvent surgir au cours de la conception.
  • Il a un sens développé de curiosité. Il est toujours à l’écoute des nouvelles actualités et tendances dans la conception UX. Il cherche en permanence les nouveaux outils et techniques qui facilitent son travail et le maintiennent constamment à jour.
  • Il possède un excellent sens de créativité qui lui permet de séduire son client par ses conceptions modernes et originales.
  • Il a un bon esprit d’équipe qui lui permet d’assurer une coordination cohérente avec ses collègues (développeurs web, UI designers, chargés de projets, etc) pour se mettre d’accord sur les maquettes et les prototypes à développer, les optimisations à envisager, les rectifications à effectuer, etc. Cette belle entente est indispensable pour pouvoir collaborer avec agilité et réussir à concevoir le design adéquat qui répond aux besoins de l’utilisateur final.
  • ll dispose d’un bon sens d’écoute et il échange efficacement avec le client. Cette phase prend un temps considérable et nécessite de l'empathie, de la patience et de la souplesse. C’est ici que la vraie compétence du concepteur UX apparaît. Il doit savoir capturer l’essentiel pour le transposer parfaitement dans l’interface numérique. Le fait de consacrer le temps nécessaire à écouter et à comprendre le client, permet de créer une relation plus solide avec ce dernier et lui facilite le travail pour adapter les fonctionnalités et l’aspect graphique de l’interface digitale à ses besoins.
  • Il prend en charge la rectification des problèmes produits lors de certaines missions effectuées par d’autres professionnels de l’UX. Ces soucis proviennent notamment de la mauvaise compréhension des attentes des utilisateurs.
  • Il construit une base de données riche d’informations pertinentes sur les utilisateurs, concernant particulièrement leurs comportements, pensées et ressentis. Ces données sont obtenues à partir des tests utilisateurs et des entretiens réguliers avec les clients. Le test d’utilisabilité consiste à récolter des informations à travers des méthodes qualitatives (comme les entretiens individuels et les observations) et quantitatives (par le biais des questionnaires). Cette étape permet à l’UX designer de comprendre pleinement les besoins des usagers et à les traduire fidèlement dans l’interface utilisateur. Ce qui l’aide à contourner leurs motivations, repérer les points de blocage dans leur parcours (user flow) et les optimiser. C’est la clé de voûte pour assurer une expérience utilisateur (UX) optimale.

Tous ces arguments attestent bien mon point de vue. L’UX designer introverti assume une responsabilité éminente, d’une part pour satisfaire l’utilisateur final et d’autre part, pour concevoir une interface ihm ergonomique et efficace.

L’UX Designer : une polyvalence approuvée

Nous, les UX designers, occupons une place prépondérante dans le processus de la conception UX. Notre profil polyvalent nous permet de porter plusieurs casquettes pour favoriser l’efficacité de la mise en œuvre du projet. Nous sommes :

  • Des designers intelligents qui ne se contentent pas de concevoir des interfaces modernes et séduisantes du côté visuel. Nous allons plus loin, car nous travaillons sur la conception d’un design simple et fonctionnel et surtout centré sur l’utilisateur.
  • Des designOps qui emploient tous les outils et les techniques nécessaires pour opérationnaliser le design et uniformiser le flux de conception. Le plus grand avantage de cette discipline est d’aider le concepteur UX à se consacrer amplement à son métier et à se décharger des tâches qui n'appartiennent pas à l’ensemble de ses responsabilités.
  • Des analystes d’interface qui déploient des outils d’évaluation UX pertinents pour réviser l’interface graphique et dégager les problèmes d'utilisabilité. Cet audit UX est important pour inspecter la santé des interfaces du système et relever les points de frictions qui engendrent le mécontentement de l’utilisateur. Cela se fait tout en se basant sur des critères ergonomiques standards (comme les heuristiques de Nielsen) ou personnalisés, afin de chercher les meilleures améliorations requises pour offrir une UX positive.
  • Des hommes de terrain qui se mettent en contact permanent avec les clients pour observer leurs interactions avec le système interactif dans un cadre réel d’usage. Nous recueillons toutes les données concernant leurs besoins et soucis pour optimiser la performance des interfaces d’une manière incrémentale et itérative, selon leurs aspirations.
  • De bons communicateurs qui maîtrisent l’échange et le partage de l’information. Cela est indispensable pour faire circuler rapidement l’information et améliorer la synergie entre nous et nos collaborateurs.
  • Des stratèges UX qui se chargent de créer des wireframes et des prototypes interactifs, scénariser les tests utilisateurs, contacter les clients, élaborer les plans de navigation, concevoir l’architecture de l’information, créer les rapports d’analyse.
  • Des conseillers stratégiques qui participent activement à la prise de décisions. Nous sommes tenus d’accompagner les dirigeants pour les conseiller sur les choix les plus pertinents. Nous effectuons des études de faisabilité, des diagnostics d’entreprise et nous programmons des plans de développement. Nous renseignons aussi sur les meilleures sources de financement et les meilleures politiques pour appliquer les stratégies de développement.
  • Des garants d’une bonne eXpérience Client (CX). Nous identifions les attentes des clients à travers l’analyse des différents points de contacts avec l'entreprise (relation client, publicité, site web, etc), dans l’objectif de créer une expérience utilisateur exceptionnelle. Notre objectif ici est d’améliorer tous les aspects du dispositif interactif : la hiérarchie de l'information, l’accessibilité, la qualité du contenu, la facilité d’usage, etc, pour réussir à optimiser les actions de conversions et fidéliser les clients.
  • Des architectes de l’information qui assurent une organisation cohérente du contenu (navigation simple, priorisation des informations importantes, interface épurée, etc) permettant ainsi d’offrir un parcours fluide à l’utilisateur.

A travers cette note, je voudrais démontrer le rôle éminent que les UX designers introvertis jouent pour simplifier les procédures de conception dans le seul objectif de rendre l’utilisateur final heureux. Ces professionnels travaillent doucement et discrètement pour créer des interfaces plus efficaces et plus agréables qui assurent des interactions conviviales avec le système digital.

La force du profil introverti du designer UX se manifeste essentiellement dans sa capacité à créer des liens forts avec ses collègues, clients et toutes les parties prenantes et d’employer ses compétences pour créer une conception orientée utilisateur parfaite.

Commentaires

Prêt à simplifier votre processus d’évaluation d’interface?

Essayez Capian gratuitement